trametop3


lg1

Mairie de Honfleur
Place de l'Hôtel de Ville
14600 Honfleur
Tel. 02 31 81 88 00
Fax. 02 31 89 18 76


Lisibilité 

SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer)

LE SAUVETAGE A HONFLEUR

 

II faut remonter à 1848 pour trouver les premières bases d'une organisation réelle de sauvetage en mer à Honfleur, c'est-à-dire au moment de la création de la Chambre de Commerce.
Le service de Sauvetage ne possédait alors que différents apparaux : bouées, gaffes, canon lance-amarre, un bateau à voile et à rames. Mais ce bateau, trop lourd et trop lent, rendait presque inefficace toute intervention en cas de sinistre maritime. II fallait d'autres moyens et une meilleure coordination des efforts.
Le naufrage d'un brick anglais, le "Endearvour", le 11 janvier 1857, devant le port d’Honfleur, prouva l'urgence d'une meilleure organisation et, par décret en date du 12 août 1857, l'Empereur Napoléon créait la Station de Sauvetage dont il confiait la gestion à la Chambre de Commerce.
En 1865 est créé la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés

chateauvillard

 

 

En 1884, le Comte de Châteauvillard, par dispositions testamentaires, fit don à la Société
Centrale de Sauvetage des Naufragés, afin que Honfleur soit dote d'un canot de sauvetage, du bateau à rames "Châteauvillard" mis en service le 6 septembre 1885. C'était un bateau de 10 avirons, long de 10 m, large de 2,27 m. Le patron en fut Frédéric Aubert jusqu'en 1896. Puis ce fut le patron Paul Gouley, celui que tout le monde appelait le "Père Paul", pendant 31 ans.
En 1907, Mme et Melle Augustin-Normand, constructeurs de navires au Havre mais dont la famille était d'origine honfleuraise, offrirent un canot de sauvetage à Honfleur. II portait le nom de
"Jacques Augustin-Normand". Baptise au Havre le 18 mars 1908, il fut confié au patron Paul Gouley et assura le service de la station de Honfleur jusqu'en 1926. C'était un canot en acier, équipé de 10 avirons.
Mais le "Jacques Augustin-Normand" avait fait son temps et, le 10 juillet 1926, avait lieu l'inauguration de la nouvelle station, l'abri, et du nouveau canot "Alphonsine-Émilie" muni de 2 moteurs de 20 cv, d'une longueur de 11 m, construit aux chantiers Augustin-Normand. Sa réserve d'essence lui assurait une autonomie de marche de 20 heures dans un rayon de 80 milles. Le patron Paul Gouley, qui avait été fait Chevalier de la Légion d'Honneur en 1925, conserva le commandement du nouveau canot.

La nouvelle station de sauvetage était inauguré en même temps et le commandant Chollet, délégué de la Société Centrale de Sauvetage rappelait que le patron Paul Gouley avait participé au sauvetage de 94 personnes.
Quant au canot "Alphonsine-Émilie", la cérémonie d'inauguration était à peine terminée qu'il devait prendre la mer pour aider de jeunes naufragés devant Villerville.
Après la guerre, la flottille honfleuraise, en grande partie détruite par l'occupant, avait peu à peu été reconstituée et un nouveau canot fut attribué à Honfleur par la Société Centrale de Sauvetage,
le "Fernand de Wegmann". Construit aux chantiers de Sartrouville, long de 11,5 m, large de 3,10 m, il était équipé de 2 moteurs de 28 cv. Le baptême eut lieu le 29 août 1954

Le canot "Fernand de Wegmann" fut modernise une première fois en 1973 à Cherbourg puis en
1984 à Honfleur. II fut déclassé et mis hors de service en 1986. Son grand âge et l'abordage par un
cargo dans le port ont eu raison de sa coque.

wegmann2

 

Le « Fernand de Wegmann » à la mer
En 1986, la station est dotée provisoirement d'une vedette de deuxième classe, le "Robert-Edmond de Bassac". Elle était trop légère pour sortir par gros temps ou effectuer le remorquage des chalutiers en avarie de moteur ou d'hélice engagée.
En 1987, après un "appel à l'aide" à la Région, au Département, à la Commune et aux particuliers,
une somme suffisante est collectée et permet la modernisation d'un canot "tous temps" construit en 1959.
En mars 1988, le "Patrons Dubarre et Corvic" modernise à Saint Malo, rejoint la station de
Honfleur. C'est un canot en bois, d'une longueur de 13,60 m et de 3,80 m de large, d'un poids de
15 tonnes, d'un tirant d'eau de 1,20 m. II est propulse par 2 moteurs de 140 cv, lui assurant une
vitesse de 10,5 nœuds, son autonomie est de 30 heures. II est équipé d'un canot pneumatique avec moteur, d'une pompe mobile d'épuisement et d'incendie. Les appareils de navigation : radar,
sondeur, loch, navigateur Decca, radio VHF, VHF, complètent l'armement.
Il est sorti 54 fois pour des opérations de sauvetage en Baie de Seine. Le 16 mai 1994 il quittait Honfleur pour St Vaast la Hougue où il devait être révisé avant de rejoindre Barfleur.
En 1990, avec l'aide de généreux donateurs, la Société Nationale de Sauvetage en Mer met en
service à Honfleur, un canot pneumatique type Zodiac MK III GR, équipé d'un moteur de 40 cv.
Ce canot toujours à l'eau, à couple du canot tous temps, a pour but d'éviter la sortie du gros canot
par beau temps et surtout, grâce à sa rapidité, 20 à 30 nœuds, d'être au plus vite près des
naufragés en attendant le remorquage par le gros canot, enfin il est très opérationnel sur les digues basses. En 1996 il fut déclassé.

Depuis 1994, la station est dotée d’une vedette de première classe « Notre Dame du Port »

 ndport

 

La marraine en est Melle Marine AUGUSTIN NORMAND descendante des célèbres constructeurs navals.
Le Baptême eut lieu le 10 Septembre 1994.
En Avril 2013, la vedette est équipée de deux nouveaux moteurs plus moderne (moins gourmand et moins polluant) grâce à la générosité d’un grand nombre de partenaires.
Un nouveau Zodiac vient en 2013 conforter les moyens de la station.

 

 

 

cold

Mairie de Honfleur
Place de l'Hôtel de Ville 14600 HONFLEUR
Tél. 02 31 81 88 00 - Fax 02 31 89 18 76
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bureaux ouverts
du lundi au vendredi 
de 8h30 à 12h00
et de 13h30 à 18h00